Jusqu’à quand
Du carré noir
Garder les yeux ouverts

Numéro: 1
Lieu: Septième gallery
Exposition: "Morceaux choisis"
2020



Une bâche est posée au sol et recouvre toute la surface de la galerie.
Peut-être nous amenant à penser que la galerie est en travaux, l'exposition est néanmoins ouverte au public. Est-ce que nous hésitons à entrer?
Cette chose est avant tout un acte. C’est un geste, une réaction spontanée.
Cette idée a pris forme suite à une mobilisation visuelle contre le racisme et la violence policière, traduite par la publication d’un carré noir sur les réseaux sociaux.
Un carré noir qui unit et dit stop.
Cette bâche au sol nous interroge sur le rôle et l'impact des réseaux sociaux dans
notre vie quotidienne. Mais aussi sur la force des images et des visuels. Un carré noir
sur un réseau social dont le but est de publier des images interrompt l'accès a celles ci. D'une certaine manière, cela nous ferme les yeux dans l'espace virtuel pour mieux les ouvrir dans le monde réel. Dans cette exposition, la bâche est mise à l'épreuve de la vie: soumise aux pas du visiteur qui souhaite entrer pour atteindre et observer confortablement les oeuvres sur le mur. Combien de temps restera-t-elle en place?
Dans quel état sera-t-elle à la fin? Perturbera-t-elle la vie quotidienne des personnes qui utilisent l'endroit tous les jours?